(Red Hot) Chinese Papers

Ce carnet a pour objet de publier des articles sur des œuvres littéraires contemporaines de Chine continentale, non traduites pour la plupart, visant notamment les éventuels traducteurs et éditeurs intéressés, les chercheurs et le grand public dans la mesure où ces publications se voudront témoigner de la réception locale mais aussi de l’idée que je m’en fait. Dans cette idée, il devrait refléter précisément le déroulement chronologique de mes recherches, qui portent initialement sur l’écrivain Mo Yan, prix Nobel en 2012, mais aussi sur la littérature chinoise contemporaine et sa traduction. Ces articles seront mis en lien avec les activités des chercheurs en littérature asiatique de l’Institut de recherches asiatiques d’Aix-Marseille Université auquel je suis rattaché. La ligne éditoriale consistera essentiellement à faire découvrir des écrivains et, secondairement, des tendances mal connues du public voire du milieu éditorial français. L’objectif est principalement de faire partager ce qui, en tant que traducteur littéraire, me fait hésiter à choisir tel ou tel écrivain en vue d’une publication française, afin de dépasser les limites de mes goûts personnels et de faire profiter les visiteurs de mon travail d’exploration, tant en qualité de traducteur qu’en qualité de chercheur. Des traductions d’extraits des écrivains et œuvres présentées seront éventuellement publiées après avoir obtenu l’accord des ayant-droit. Enfin, des informations relatives aux activités de mon équipe de recherche et d’autres structures associées seront relayées, lorsqu’elles abordent des sujets traités ou susceptibles de l’être dans ce carnet.


1 réflexion sur « (Red Hot) Chinese Papers »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.